Autour de bébé,  Couches lavables

ROUTINE COUCHES LAVABLES

Avant de passer aux couches lavables, j’ai moi-même cherchée des façons différentes pour s’organiser au niveau de l’entretiens de celles-ci. Alors aujourd’hui, je vous propose notre routine qui j’espère, vous aidera à trouver la votre.

CHANGE & STOCKAGE DES COUCHES SALES.

Après avoir retiré la couche, on lave le popotin de bébé avec des lingettes lavables et de l’eau. On utilise très peu de liniment car, c’est une matière grasse et il risque d’encrasser vos lingettes ET vos couches. (Vous trouverez la recette de mon liniment maison ici)

Je stocke tout ce qui est sale dans une boîte en plastique où j’avais reçus mon lot de couche de chez Bambino Mio. Dans cette boîte j’y met une lingette avec quelques gouttes d’huiles essentielles de Tea Tree (disponible ici) qui est, utiliser ici, pour ses propriétés antibactériennes.

Ensuite, pour le langes à nouer (vous trouverez mon article sur les culottes en laines ici), je pense bien à faire un nœuds AVANT de le stocker pour éviter qu’ils s’entremêlent dans la machine à laver -Oui ça sent le vécu -. Et pour les Bambino Mio (vous trouverez mon articles sur les miosofts ici) il me suffis juste de replier les scratchs sur eux-même et de tout déposer dans la boîte.

En ce qui concerne les selles, on enlève le plus gros qu’on met à la poubelle. Petit rappel, dans la logique des choses, on met le voile de protection dans la couche pour récupérer le petit cadeau et le jeter facilement à la poubelle. (Merci à la Pub des couches HAMAC de nous avoir pondu une magnifique chanson, qui reste dans le crâne toute la journée !) Personnellement je trouve que c’est dommage de gâcher des voiles à chaques changes alors qu’il n’y a pas forcément de selles.

ETAPE 1 : LAVAGE.

Après, c’est devant la machine à laver que tout ce passe, je procède de deux façons différentes.

  • Si je n’ai QUE les inserts, langes et lingettes (en gros tout ce qui peut se laver à 60°C). Je lance un cycle de lavage pour le coton à 60°C avec un prélavage.
  • Si je dois rajouter des culottes de protections ou, le linge de bébé. Je met d’abords mes inserts, langes et lingettes et je lance un cycle de RINCAGE. Une fois fini, je rajoute le reste de mon linge et je lave le tout à 40°C (toujours avec un cycle pour le coton).

Dans les deux cas, je met une dose de ma lessive maison (vous trouverez la recette ici).

Pendant ce temps, je m’occupe de mes culottes en laine. Je fais toujours en sorte de les laver 2 par 2 pour en avoir toujours en stock. Je les lave à la main avec ma lessive maison, à l’endroit et à l’envers, en frottant très délicatement.

Après avoir rincé plusieurs fois à l’eau bien claire, je passe à la lanolisation. Sur le flacon, il est conseillé d’utiliser de l’eau à 40°C. Personnellement, j’ai toujours remplis ma bassine d’eau froide (pas gelés) et je n’ai jamais eu de soucis. J’y met ensuite, 1/3 de bouchons de lanoline. Après avoir mélangé à la main, je plonge mes culottes et je les laisse poser entre 6h et une nuit complète.

ETAPE 2 : SECHAGE !

Retour à mes langes (et tout ce qu’il y a dans la machine à laver). Une fois laver, je fais un cycle d’essorage. Ensuite, deux solutions :

  • J’étends tout sur l’étendoir.
  • Je mets tout au sèche-linge (excepter les culottes de protections qui reste sur l’étendoirs et sèche en 2 heures).

Pour les culottes en laines, une fois la nuit passé, je les poses sur une serviette de bain que je replie sur elles-mêmes pour les essorer en tapotant un peu partout. Une fois « l’essorage manuel » effectué, je les poses à plat sur l’étendoir pour les faires sécher (+/- 48h).

 

ETAPE 3 : DECRASSAGE !

Une couche encrassée est très facile à reconnaître :

  • Les fesses de bébé sont rouges (alors qu’il n’y avait aucunes réactions avant)
  • Les couches et/ou inserts ont une odeur très forte qui ne part pas après lavage
  • Vous constatez des fuites (qu’il n’y avais pas avant)

Une fois tous les deux mois, je fais un décrassage complet de mes langes, inserts et lingettes.

Une fois mes couches PROPRES et SECHENT, je les mets en machine, sans lessive, et je lance mon cycle coton à 90°C (la plus haute température).

Certaines marques conseil de faire tremper quelques heures ou toute une nuit les couches propres avec 2 cuillères à soupes de bicarbonate de soude puis les passer en machine à 60°C.

 

Et voilà pour notre routine. Il n’y a plus qu’à tout ranger dans la commode et c’est fini.

Dites moi dans les commentaires, quels est votre routine à vous ?

Bisous, Bisous

MamAuNaturel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *