Allaitement,  Autour de bébé

SUITE&FIN DE L’ALLAITEMENT

Pendant les 3 premiers mois de notre allaitement les tétées étaient réellement très compliqué pour moi. Pour en savoir plus, je vous invite à lire, si ce n’est pas fait, la première partie de notre Expérience avec l’allaitement.

Malgré notre parcours compliqué, j’ai adorée chaque seconde de l’allaitement et j’encourage toutes les femmes à vivre cette aventure !

SEANCE CHEZ LE MICROKINE & APRES.

Comme expliquer dans le première article, nous avons fait appel a un micro-kiné. Nos soirées étaient devenu beaucoup trop fatigante pour moi et je ne voulais pas mettre fin à notre allaitement.
A peine rentrer dans le cabinet, Super-Papa et moi, nous sentions déjà apaisé. Et Mini-Nous? Pour le moment elle dormait. Le spécialiste nous a accueilli dans son bureau (qui était très sombre et très calme) et nous a posé des questions aux sujets de Mini-Nous. Nous lui avons simplement dit les problèmes au cours des tétées du soirs et qu’elle se tortiller énormément avant de dormir mais que le pédiatre lui ne voyais rien.

Il a ausculté Mini-Nous pendant 30 minutes dans un premier temps. Ensuite elle a eu très faim donc je l’ai allaité en écoutant son diagnostic. Sans qu’on est eu le besoin de lui en parler, il nous a raconter dans les MOINDRES détails, notre premier jours d’allaitement et que Mini-Nous avait un « Stress de manque de lait ». Le fait, de m’avoir mis la pression pour l’allaitement, le fait d’avoir arrêter et de pleurer quasiment à chaque biberon que je lui donner avait eu un impact sur elle.

Après la tétée, il a continué à ausculté Mini-Nous pendant encore 30 minutes et c’était fini. Nous avons énormément parler et à notre sortie, je ne voyais pas tout de suite la différence avec Mini-Nous. Mais personnellement je me sentais plus forte et plus zen.

« Je suis sa maman, et je sais ce qu’il y a de bon pour elle, je gère! Tout ce passe très bien. » voilà la phrase que je me répétais sans cesse (et j’avoue, encore aujourd’hui lorsque j’ai un petit coup de mou, je me la dit).

48h après le rendez-vous tout avait changé. Les tétées étaient devenus plus courte (environ 20 minutes pour les deux seins). Ensuite seule mes bras lui suffisait pour la réconforter (sauf certains cas, ou je lui proposait une tétée de confort). Alors est-ce que le microkiné a réussit son boulot? OUI. Est-ce que je recommande de sauter le pas si vous avez encore le doute? OUI.

UNE ENCHAINEMENT DE CIRCONSTANTE.

Nous avons commencer la diversification alimentaire vers 4 mois 1/2. Et puis, 1 mois plus tard nous avons introduit un yaourt pour remplacer la tétée du midi. (Je vous invite à lire mon article sur nos débuts avec la D.A.)

Malheureusement, je n’avais pas réfléchis que retirer une tétée allait entraîner une baisse de lactation et j’ai mis plusieurs semaines à comprendre (malheureusement, il était déjà trop tard). Au moment ou j’ai arrêté de produire du lait le midi, Mini-Nous a fait un autre Pic de Croissance (et il me semble le dernier) elle voulais tétée beaucoup plus mais que je n’avais plus assez de lait pour la satisfaire.

Je n’ai pas compris tout de suite que c’était une baisse de lactation. Si j’avais tilté plus tôt, j’aurais pu prendre le « taureau par les cornes » et me renseigner pour sauver la tétée du midi.

De plus, a la même période, Super-Papa et moi devions partir en voyage 4 jours sans bébé. Et je m’étais mis dans la tête que l’allaitement allait finir à cause de ce voyage. Je pensais que je n’arriverais pas à produire assez de lait pour combler les besoins journalier de Mini-Nous, mais aussi pour tirer mon lait. Je sais que Mini-Nous a ressentit tout ce stress, et au fur et a mesure les tétées devenaient de plus en plus compliqués.

FIN.

Les débuts de la D.A., le pic de croissance, le stress du voyage. Tout cet enchaînement à fait que Mini-Nous ne voulait plus tétée.
Elle se m’était à pleurer et à hurler à chaque fois que je la mettait au seins. Alors j’ai commencé à remplacer la tétée de 16h par un biberon. Seul la tétée du matin continuait jusqu’au 6 mois de bébé ou, la aussi, elle n’a plus voulu de mon seins.

Alors OUI, j’ai allaiter Mini-Nous dès le début avec des bouts de seins, et parfois sans. OUI elle a une sucette pour dormir. Mais réellement, je ne pense pas que ce sont c’est fait la qui on mis fin a notre allaitement.

Même à la prise de biberon, je lui faisait ressentir les choses comme une tétée avec plusieurs câlins, des petites chansons – comme a mon habitude pendant les tétées. Alors oui, l’arrêt de l’allaitement à été extrêmement dur pour moi (à peu près 2 mois pour ne plus pleurer) mais pour elle je ne crois pas qu’elle l’ai ressenti comme une complication ou la « fin » d’une relation.

Alors je te parle à toi, futur-maman allaitante, où encore à toi qui est en train d’allaiter ton bébé. Oui, l’allaitement est compliquer au début, et peut parfois être semé d’embûches. Tu es la maman de ce petits loups (ou petites louves) et tu sais ce qu’il y a de bon pour lui/elle. Tu gères, tout ce passe très bien. Et n’oublie pas, si tu as le moindre doutes, n’hésite pas a demander de l’aide a des professionnelles.

N’hésitez pas à partager votre expérience pour aider les mamans (et les Super-Papas qui veulent en s’avoir plus sur l’allaitement) dans les commentaires.

Bisous, Bisous

MamAuNaturel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *